SELLOU M. DIALLO

SELLOU M. DIALLO
SELLOU M. DIALLO

Réalisateur, producteur, scénariste et metteur en scène.
Président Association CINEMA 221.
Membre du Conseil d’Administration TERANGA MOVIES AWARDS.

Mamadou Sellou Diallo est enseignant chercheur à la section Métiers des Arts et de la Culture (MAC) à l’UFR CRAC de L’Université Gaston Berger de St Louis : Il enseigne le cinéma et le théâtre.

Il est coordonnateur pédagogique du Master 2 Réalisation Documentaire de Création (RDC) véritable creuset de formation de la nouvelle génération de cinéastes documentaristes venus d’une quinzaine de pays d’Afrique et de la France. Membre fondateur du Groupe de Recherche Cinéma du Réel Africain, le GRECIREA, rattaché à l’Université Gaston Berger, Saint-Louis, Sénégal, est membre du réseau HESCALE associé à l’ IRCAV, Université Sorbonne Nouvelle Paris3, France ; il anime de nombreuses résidences d’écriture au Sénégal et en Afrique.

Auteur Réalisateur documentariste de création, dont le nom est associé à plusieurs dizaines d’œuvres ; Metteur en scène formé à l’Atelier de Recherche et de Pratiques théâtrales de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, où il a été formateur et animateur des activités de recherche et de formation ; Sellou Diallo prolonge cette dynamique de production, et d’exploitation des œuvres culturelles dans une structure de communication culturelle « Les Films de l’Atelier ». Pour l’Art et la Culture en général, pour la défense des œuvres de l’esprit.

Filmographie :

«Un autre présage ».

2003, court métrage documentaire Ardèche Images/Université Stendhal Grenoble 3 (Film de fin d’étude).

Synopsis :
Essai filmique. Autoportrait, introspection sur le sens des croyances, de la foi, de la peur de l’inconnu. Une adresse à soi même et aux siens sur le sens à donner à sa vie.


«Ammas, les aveugles de Dakar ».

2006. Documentaire de création 52mn. Production : JFR Productions (Lyon) / les Films de l’Atelier (Dakar) France 3 LCA.

Synopsis :
Le vieux Modou, la vielle Fat Ndao, NdèyeThiam la belle jeune femme Fama la petite fille et le jeune Pape sont quelques personnages parmi la multitude d’aveugles mendiants qui prennent d’assaut la Grande Mosquée de mon quartier lors de la grande prière du vendredi.

Leur chants, sermons et litanies diverses constituent les armes qu’ils braquent sur les fidèles pour plus d’aumône. Le film part de là et invite aux rencontres de ces visages, comme frappés d’une irréalité définitive, sur des questions de vie, de rêve, d’amour et de souffrance. Le film veut entrer dans le mystère de ces aveugles comme Baudelaire la fait dans son poème éponyme.

Mention :

  • (Trophée premier scénario promesse de nouveaux Talents CNC. 2004)
  • Sélection : « Les Etats Généraux du Documentaire Lussas 2006 » ;
  • « Filmer à tout prix » Bruxelles 2006 ;
  • Prix d’honneur au Festival CineAfrica de Tarifa Espagne 2007

Presse :
Exister pour rappeler aux autres, Dieu Amma, les Aveugles de Dakar, de Mamadou Sellou Diallo

http://www.africine.org/?menu=art&no=7264


« Le collier et la perle».

Lettre d’un père à sa fille, 2009, documentaire de création 52mn productions les Films de l’atelier et Ardèche Images production.

Synopsis :
L’auteur filme sa femme enceinte et l’accompagne jusqu’à l’hôpital et voit venir au monde sa fille. Plus tard en filmant la reconstruction de la mère et la construction du corps de sa fille ; il lui fait cette adresse comme un poème plein d’amour et d’inquiétude sur le sort des femmes.

« Le Collier et la Perle » est une lettre d’un père à sa fille. Une lettre filmée qui visite le mystère de la femme. De la femme corps de souffrance pour donner la vie, de la femme corps objet de séduction, à la femme corps toujours mutilé. Le film raconte l’odyssée de la femme et la construction du corps féminin.

Mention :

  • Etats Généraux du cinéma documentaire Lussas.
  • Compétition internationale Au Cinéma du Réel à Paris édition 2010.
  • Sélection Canne 2010 « vision sociale ».
  • DokFest à Munich mai 2010.

Presse :

Rencontre avec un poète filmeur
Publié le : dimanche 6 septembre 2009 Propos recueillis par Caroline Pochon Clap Noir
http://www.clapnoir.org/spip.php?article496

Le collier et la perle, de Mamadou Sellou Diallo
Quel avenir pour ma fille ?
Article de FatouKine séné Africaine : http://www.africine.org/?menu=art&no=9292

« Interroger les origines et la culture pour mieux trouver sa place dans le monde »
Entretien d’Olivier Barlet avec Mamadou Sellou Diallo.
http://www.africultures.com/php/index.php?nav=article&no=8861


Le temps d’une semence

Documentaire de création, 53minutes

Synopsis :
En faisant dialoguer divers parcours, expériences et origines, tous africains et danseurs et/ou chorégraphes, le film raconte comment on assiste aujourd’hui « juste le temps d’une séance », au temps d’une semence nouvelle qui annonce, par la force de création chorégraphique, un nouveau rapport au corps et au monde.

Le temps d’une semence filme ainsi la parole d’une dizaine de chorégraphes danseurs à différentes éditions (2007/ 2009 et 2011) du Festival KaayFecc et soumet leur parole à l’épreuve des gestes chorégraphiques qu’ils proposent :

  •  La hauteur de vue où se situent les artistes pour porter un discours sur leur art est surprenante de lucidité, d’engagement à définir l’Afrique pour elle même avec une pleine conscience de son histoire, de son évolution et de ses influences.
  • Le geste chorégraphique contemporain s’éclaire ainsi pour donner une nouvelle compréhension de tout ce que peut exprimer un artiste dans ses mouvements chorégraphiques.